DISPONIBLE PARTOUT AU QUÉBEC! CONTACTEZ-NOUS 1-855-987-7837

Notre Histoire

Une invention d'ici pour les gens d'ici

La genèse:

L'aventure des tapis chauffants SÉCURI-MARCHE a débuté à l'automne 2010. Je faisais alors équipe avec mon père Yvan (en bas à gauche sur la photo). Nous avions quelques idées de commercialisation d’invention, mais rien d’arrêté à ce moment. Lors d'une rencontre d'inventeur, j'ai fait la rencontre de Paul Laurent, l'inventeur des tapis d'auto Sauve-Pantalon. Faire la rencontre d'un inventeur qui a eu un succès commercial est tellement rare aujourd'hui surtout au Québec. L’inventeur pur se soucie rarement des qualités commerciales d’une invention, c’est plutôt le rayon des hommes d’affaires. Paul accepta mon offre de devenir mon mentor en affaire et dans le développement et la mise en marché des Sécuri-Marche.

Nous avons entrepris de voir qu’est-ce qu’il y avait comme produit déjà existant et nous sommes venus à la conclusion qu’il y avait de la place pour un produit abordable plus beau et moins cher. Nous nous sommes mis au travail. Grâce à l’aide du designer industriel Bertrand Dessureault et de Denis Pelletier, machiniste, nous avons trouvé les matériaux, la forme du produit, ses fonctionnalités et surtout, rester compétitif dans les prix. Nous désirions que notre produit soit à la portée de tous. Pourquoi prendre le risque de glisser dans les marches d’escalier? Nous avons fait un banc d'essai tout l'hiver 2011-2012.

Moi qui habitais sur le plateau à Montréal à l'époque, j'ai eu un grand plaisir à tester les marches chauffantes dans un grand escalier de 18 marches, et ma voisine d'en haut aussi! Nous avions gouté au plaisir de ne jamais se soucier de la météo, les marches étaient sécuritaires en tout temps.

Dans l'Oeil du Dragon:

Une des étapes marquantes a été notre sélection pour le passage à l'émission d'entreprenariat Dans l'Oeil du Dragon. Nous avions été tellement heureux d'être choisis. Enfin une occasion en or de pouvoir montrer notre produit!

J'étais quelque peu familier déjà avec ce type d'émission, j'avais regardé quelques épisodes en rafale de la version torontoise Dragon’s Den. Cette émission roule sa bosse depuis un certain bout de temps sur la chaine CBC. Et les personnalités des Dragons peuvent être parfois très cinglantes et cruelles. Les participants mal préparés, pas trop solides dans leurs idées ou qui ne présentent pas des chiffres convaincants se font souvent rosser.

Pour le commun des mortels qui commence en affaires comme moi, ça peut être facile d’avoir l’air fou, chose qui était le but principal à éviter. « Ne pas avoir l’air fou devant des centaines de milliers de personnes, me suis-je dit, ça serait déjà un bon début… »